Vous avez sauvé la vie de notre enfant, nous vous en restons reconnaissants à jamais !

C’est par ces mots que Madame Sia Millimouno, veuve de Niankoye Koundouno a remercié le CVPE de Kolian Toly, le chef de centre de santé de Nongoa, la CPPE de Guéckédou et les travailleurs sociaux du projet pour l’assistance portée à leur enfant.

En effet, Niouma Békié Koundouno, âgé de 8 ans, fils de Sia Millimouno et de feu Niankoye, décédé en 2015 suite à l’épidémie de la maladie à virus Ebola, est un enfant trouvé dans des conditions sanitaires alarmantes.

Atteint d’une anémie qu’il  avait déjà développée pendant plus de six mois sans aucune amélioration, Niouma Békié était en phase terminale lorsque le CVPE de Kolian Toly, sous-préfecture de Nongoa, préfecture de Guéckédou l’a repéré lors d’une visite à domicile et signalé son cas  aux travailleurs sociaux.

Après instruction du dossier, le CVPE de Kolian Toly, avec l’appui des Travailleurs sociaux du projet, ont référé le jeune enfant au centre de santé de Nongoa.

Arrivé là et après tous les examens, le chef du centre de santé de Nongoa a signifié aux parents, au CVPE et aux Travailleurs sociaux, que l’enfant était déjà en phase terminale d’une anémie sévère qui a  réduit son sang à 3g/dcl/12.

Vue l’état de l’enfant, le centre de santé de Nongoa, ne disposant pas d’intrants pour faire face à une telle maladie, a contre référé Niouma Békié à l’hôpital préfectoral de Guéckédou.

Avec l’appui du projet, l’enfant a été transporté à Guéckédou ou la CPPE a pris le relai. Une prise en charge a donc été faite par le service pédiatrie de l’hôpital préfectoral de Guéckédou qui, après tous les examens cliniques, a indiqué que le taux d’hémoglobine du jeune enfant était redescendu à 2,5g/dcl/12. Ce qui, selon les médecins, ne donnait plus que 48h de vie à Niouma Békié.

Une transfusion sanguine a immédiatement été faite.  Quelques heures après, le jeune enfant a repris ses forces et a jeté un regard de vivant sur ses parents.

Emue par ce regard, la veuve n’a pu dire que ceci : « Vous avez sauvé la vie de notre enfant, nous vous en restons reconnaissants à jamais !

Après une semaine de traitement, le  jeune garçon et ses parents ont à ce jour rejoint leur village où il a repris les cours.

Abdoulaye SOW – Travailleur Social zones Nongoa et Ouéndé Kènèma

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*