EDITORIAL : Ebola en Guinée, au Liberia et en Sierra Léone – une rude épreuve pour les droits de l’enfant

La Guinée, le Liberia et la Sierra Léone ont subi les effets dévastateurs de l’épidémie sans précédent de maladie à virus Ebola depuis 2014. Deux ans après, l’OMS a pu déclarer la fin du virus Ebola en Sierra Leone et en Guinée fin 2015 et au Libéria début 2016.

Un grand nombre de citoyens de ces trois (3) pays ont trouvé la mort après avoir contracté le virus, notamment les agents de santé qui ont été en première ligne pour contenir la maladie. Les principales structures médicales et les écoles ont été fermées pour endiguer la propagation de la maladie. Les activités économiques ont été mises à l’arrêt, ce qui a entraîné une chute brutale des principaux secteurs de croissance. L’épidémie a ainsi mis à mal les progrès accomplis par la région sur le plan socioéconomique et sa stabilité macroéconomique.

Sur le plan sanitaire et de l’assainissement, la Maladie à Virus Ebola a eu des effets ravageurs sur la santé de la population, avec plus de 27 000 cas confirmés dans les trois pays dont plus de 11 000 décès. En juin 2015, l’UNICEF estimait à 16 000, le nombre d’enfants rendus orphelins par cette maladie dont 47% sont des filles.

Ces filles et ces garçons ayant perdu un ou deux parents/tuteurs, se voient aujourd’hui exposés à des situations difficiles. Certains ont quitté l´école et assument des responsabilités d´adulte auxquelles ils ne sont pas préparés. D’autres risquent de ne jamais aller à l’école, faute de moyens.
Dans l´urgence, certains enfants orphelins ont été accueillis dans des famille élargies ou dans d´autres familles. Mais avec le temps, ces enfants sont devenus une charge économique et certains membres desdites familles ne perçoivent pas positif leur accueil à long terme.

Ainsi, pour contribuer à l´économie de ces familles d’accueil, certains enfants ont abandonné l’école. Ce qui les expose à des situations d´insécurité, y compris la délinquance juvénile. Les filles adolescentes sont plus en risque d´exploitation sexuelle avec son corollaire d’infections sexuellement transmissibles/VIH et de mariages précoces ou forcés.

Vous pouvez dès à présent aidé chacun de ces enfants à avoir accès à une éducation de qualité, à des soins de santé appropriés et à une protection rapprochée contre toute forme de violence et d’abus. Cliquez sur parrainez un enfant pour découvrir comment procéder.
Merci pour votre attachement aux droits de l’enfant et bienvenus à ENFANTS DU GLOBE –

Niouma Serge LENO – Directeur Exécutif

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*